Je suis fatiguée…
Ce soir.

Je n’en peux plus de ce monde qui peut rester assis sans broncher quand une nana pleure à chaudes larmes au beau milieu d’un train bondé…
Je n’en peux plus des handicapés de l’Amour incapables de trouver les ressources pour panser leurs blessures…
Je n’en peux plus de mon coeur immense saccagé par les indifférents, les juges-ta-vie,les lobotomisés du doux et du tendre, les anesthésiés du palpitant (et même en écrivant ça, je ressens de la compassion pour eux…et je n’en peux plus de ça non plus)…


Je n’en peux plus de me battre pour vivre de ma passion et de retourner m’éteindre dans un lieu de non sens…
Je n’en peux plus de ne pas arriver à m’en foutre de risquer de blesser quelqu’un, de toujours prendre soin, de toujours veiller au bien être de l’autre.
Je n’en peux plus d’encourager sans trop rarement l’être.
Je n’en peux plus de faire le bien,
d’avoir l’Âme gentille et bienveillante.

Colère et tristesse me traversent
ce soir
ivre de désespoir.
Je pourrais partir,
choisir de quitter cette Terre
qui ne tourne décidément pas rond.

Je suis si fatiguée ce soir
devant l’étendue du désastre…
Et si je choisis
d’étaler le sang de ma douleur
sur cette petite toile blanche et bleue,
c’est pour te dire que tu n’es pas seul
toi qui me lis…
Si ton désespoir a la taille du mien,
serrons-nous coeur contre coeur
et prions ensemble
pour des jours meilleurs…
Oeuvrer pour eux reviendra peut-être.
Mais ce soir, c’est ma détresse
qui sera maîtresse…

Suivant
Précédent

BONJOUR !

Bienvenue  !

Au grand plaisir d’échanger avec toi ♥

Je m’inscris à l’Infolettre

Plus d’inspiration

Suivant
Précédent

Commentaires

Commentaires

2017-11-25T18:39:58+00:00

Leave A Comment